Le spectre de la pêche électrique s'étend

02/01/2018

Des fonds marins bientôt déserts ? Les députés du Parlement européen valideront l’extension de l’électro-pêche à tous les métiers du secteur en février 2018. Cette Assemblée plénière fera suite au vote favorable du 21 novembre dernier, pour un possible développement de la pêche électrique.

 

Un chalutier à perche néerlandais pratiquant la pêche électrique. Les bateaux britanniques et allemands travaillent sous leur drapeau respectif mais pour moitié grâce à des capitaux néerlandais, selon Frédéric Le Manach, biologiste marin et directeur scientifique de l’association Bloom. Elle a déposé plainte auprès de la Commission européenne contre les Pays-Bas en octobre dernier, pour autorisation illégale à pratiquer la pêche électrique. Crédit photo : DR.

 

 

Une méthode contreversée

 

L'électro-pêche consiste à envoyer des impulsions électriques dans les sédiments pour capturer les poissons qui y sont enfouis. Ceux « remontés dans les chaluts montrent souvent des brûlures, des ecchymoses et des déformations du squelette consécutives à l’électrocution », alerte l’association Bloom, militante pour la protection de l’océan et des espèces marines. Ségolène Royal, ex-ministre française de l’écologie, avaient appelé l’Europe à interdire cette technique « tout aussi menaçante pour les ressources que pour les pêcheurs eux-mêmes ».

 

Dérogations conséquentes 

 

La pêche électrique restait interdite par l’Union européenne depuis 1998. Résolution suivie par les États-Unis, la Chine ou le Brésil. La Commission de Bruxelles a accordé des dérogations à partir de 2007. Elle autorisait la pêche électrique pour 5 % des flottes de chalutiers à perche de chaque État membre, uniquement en mer du Nord à titre expérimental. Une centaine de « chalutiers à perche néerlandais, qui ont multiplié les dérogations », en sont équipés, selon le député du Nord Paul Christophe. La Commission autorise désormais un seuil de 5 % de pêche électrique pour tous les types de pêche.

 

Les eurodéputés se rassembleront en février 2018 pour la validation de cet amendement. Le Parlement, la Commission européenne et le Conseil européen devront ensuite négocier le texte final.

Audrey Yemo

 

 

Please reload

Suivez-nous
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
Articles récents
Please reload

©2017-2020 Et Dieu créa la Terre - Magazine. Tous droits réservés.